dimanche 6 juin 2010

Signature ADN-Y des descendants Beaugrand-dit-Champagne

ADN du chromosome Y des hommes BEAUGRAND-dit-CHAMPAGNE
À chacune des générations, l'ADN du chromosome Y (ADN-Y) est transmis intégralement de père en fils. Cet ADN-Y subit parfois de légères modifications, de telle sorte que des lignées fraternelles pourront après quelques générations présenter de légères variations qui permettront de les différencier. Sachant avec quelle fréquence moyenne ou probabilité de telles modifications se produisent, la comparaison du nombre de mutations séparant deux lignées pourra fournir un estimé du nombre de générations qui les séparent d'un ancêtre commun. Notre étude utilisant à la fois des données d'ADN-Y et des généalogies bien documentées révèle que ma signature d'ADN-Y est celle de Jean Baptiste, fils de l'ancêtre Jean BEAUGRAND-DIT-CHAMPAGNE arrivé en Nouvelle France comme soldat avec le Régiment de Carignan en 1665. Ce dernier s'est établi à Berthier, puis à l'Isle du Pas située devant Berthier; cette île est séparée de Sorel par le Fleuve St-Laurent.
Nous avons trouvé que quatre signatures ADN-Y d'hommes BEAUGRAND-DIT-CHAMPAGNE appartenant à deux lignages différents coincidaient parfaitement sur les douze premiers marqueurs. De plus, deux de ces signatures, de lignages différents, appartenaient au même haplogroupe (et au même sousclade) attestant posséder un ancêtre commun qui a vécu assez récemment.
On peut trouver des signatures BEAUGRAND-DIT-CHAMPAGNE reposant sur les micosatellites STR à 

Les cinq premières signatures illustrées par la base-de-données sont celles de descendants de l'ancêtre Jean BEAUGRAND-DIT-CHAMPAGNE.

Des tests SNP qui servent à établir le sousclade révèlent les polymorphismes SNP suivants:

  • Dérivés (positifs): M173+ M207+ M269+ M343+ P25+ S116+ U152/S28+ L2/S139+
  • Ancestraux (négatifs= non possédés): M96- M304- M175-(DEL) M122- M167- M126- M153- M160- M18- M222- M37- M65- M73- P107- P66- SRY2627- U106- U198- S21- M228- L20- L3- L135- L196-
Haplogroupe et sousclade d'appartenance
La présence de la mutation SNP M269+ indique que l'ADN-Y BEAUGRAND-DIT-CHAMPAGNE appartient à l'haplogroupe R. La classification à jour pour cet haplogroupe se trouve à 
Selon la classification de l'ISOGG (2009), la signature BEAUGRAND-DIT-CHAMPAGNE serait R1b1b2a1a2d3* (R-L2* en notation brève).
L'histoire phylogénétique des SNPS des Beaugrand-Champagne et autres R-L2* serait la suivante:

"Adam en Afrique" > M89 > M9 > M207 > M173 > M343 > P25 > P297 > M269 > S116 > S28/U152 > L2/S139.

Les descendants de Français appartenant au même sousclade R-L2 on retrouve des
Perreault, Fortier, Le Forestier, Deveau, Largent, Hébert dit LeCompte, Roy dit Chastellereau, &c.



Le scénario le plus probable de "migration" (ou d'occupation successive de lieu en lieu) par les ancêtres de R-L2 pourrait être le suivant:

  1. M168 sort de la Corne d'Afrique il y a entre -78k à -50k années et passe sur la péninsule Arabique et acquiert M89 devenant ainsi de l'hg F*.
  2. Un F* se déplace vers l'Est vers l'Iran puis vers le Nord occupe l'Afganistan où il acquiert M9 et devient hg K.
  3. Il y a environ 35k ans, un K* vivant au Kasakhstan ou en Asie de l'Ouest (Irkoust) acquiert la mutation M207 et devient R*.
  4. Un R* de l'Oural passe en Europe Est il y a environ 30k ans; un descendant acquiert la mutation M343 devenant hg R1b.
  5. R1b passe en Europe centrale il y 25k; un descendant acquiert la mutation P25, devenant hg R1b1.
  6. R1b1 se multiple en Europe centrale ; un descendant acquiert P297, devenant hg R1b1b*
  7. Un P25 acquiert la mutation M269 et passe en Europe occidentale et s'y multiplie comme hg R1b1b2.
  8. La glaciation se met en place et R1b1b2 survit dans des refuges méridionaux (dont le franco-cantabrien, l'italien, le carparthe).
  9. Durant le paroxysme glacial ou peu après, un homme acquiert la mutation P312/S116 devenant de hg R1b1b2a1a2.
  10. Il y a 7 à 5k ans, un européen R1b1b2a1a2 acquiert la mutation S28/U152 et devient R1b1b2a1a2d (R-U152).
  11. Un de ses descendans européens acquiert L2 devenant R1b1b2a1a2d3 (R-L2*). On pense que cela s'est produit il y 3k ans.
Un scénario alternatif (très discuté) propose plutôt que S28 soit apparu plus à l'Est, en Anatolie ou même en Asie occidentale. Il n'aurait pénétré en Europe qu'après la fin de la plus récente glaciation, avec l'arrivée du pastoralisme et de l'agriculture au Néolithique. Ces derniers qui apportèrent l'agriculture, la domestication animale, la charette à roue, &c, aux autochtones européens (s'il y en fut qui survécurent à la glaciation dans les refuges).


Sites des S28/U152 à consulter:

  • Site de David FAUX 
  • Voir de Charles KERCHNER à FTDNA 
  • Agora S28: 

Les descendants S28/U152 connus aujourd'hui rapportent des ancêtres qui vécurent un peu partout en Europe de l'Ouest, en Écosse, en Irlande, sur la côte Ouest de l'Angleterre, dans le Sud de l'Allemagne, en Suisse, dans le Nord de l'Italie (Lombardie). Voir le site de David FAUX à ce sujet. Leur distribution sur le continent coïncide assez bien avec celle des Celtes Hallstatt-Latène, ce qui fait proposer à David FAUX que certains d'entre eux furent Celtes alpins.
Cette hypothèse se fonde uniquement sur des coincidences historiques et est très controversées pour l'instant.

Une distribution des origines ancestrales des R-U152/S28 en Eurasie a été compilée par David FAUX à 

De plus en plus de Français découvrent qu'ils sont R-U152/S28, ce qui suggère que ce sousclade ait été Gaulois ou Belgae. Les Belgae occupaient toute la côte, depuis Lutèce-Paris jusqu'aux Pays-Bas. Les Belgae ont aussi colonisé les îles Britanniques.
On connait peu de choses à propos de l'ancêtre Jean BEAUGRAND-DIT-CHAMPAGNE. On ne connait pas sa véritable région d'origine, ni même son véritable nom de famille qui pourrait être aussi bien Bougaren, Bougaran, Bougron, Bourgueron ou Beaugrand.

Les recherches d'ADN sur R-L2, Beaugrand et Champagne se poursuivent. Tenez-moi au courant de vos réflexions à ce sujet.
Pour faire décrire votre ADN, joignez-vous au projet ADN Héritage Français à www.adnfrancais.org

Il existe aussi un projet ADN Beaugrand et un autre Champagne.


Jacques P. Beaugrand
Dunham, Québec, Ca

6 juin 2010

Aucun commentaire: